MISE EN PRATIQUE DU PROJET DE MENTORAT AU SEIN DU CIAPEES

I. Contexte générale

Le Burkina Faso est marqué actuellement par un taux élevé du chômage dont les conséquences sont néfastes pour le développement socio-économique du pays.

Le défi étant d’ampleur national, il est fait appel à toutes les initiatives privées ou publiques à une participation active aux fins de fléchir ce taux dans la bonne tendance (7 personnes sur 10 auraient un travail sécurisé et bien rémunérateur).

Dans un tel contexte, l’approche CIAPEES, le chemin le plus court entre l’Ecole et le Métier, une adéquation enseignement-formation-compétence-métier-emploi, le chemin le plus court entre la Formation et l’Emploi pourrait être une panacée structurelle salutaire.

Le CIAPEES se donne pour ambition d’inverser la tendance actuelle du constat difficile de l’employabilité  au Burkina Faso.

Pour réussir son pari, le système éducatif à CIAPEES est strictement professionnel et pratique. C’est la pédagogie Métier – Emploi. Cette exigence a nécessité l’intégration dans le cursus des filières le suivi  obligatoire d’un stage minimum de 03 mois en Entreprise, dans les Organisations ou en situation réelle de terrain.

L’Objectif recherché est de faire des apprenants des stagiaires praticiens directement opérationnel au cours de leur immersion dans leur environnement professionnel.

Le succès de ce canevas d’apprentissage pourrait nécessiter des dispositifs d’un modèle innovant. En effet, le stagiaire recevra auprès de l’entité d’accueil une feuille de route préétablie qui lui servira de chronogramme d’activité lors de son « séjour – entreprise »  ou « séjour – terrain ».  Et pour des raisons d’efficience, la structure d’accueil devrait dorénavant affecter un tuteur à l’encadrement du stagiaire pour l’atteinte des résultats : le mixte entre la qualité du stage et la quantité (le volume) des taches à assimiler dans les délais.

C’est la méthodologie « alternance – formation – exercice pratique grandeur nature » pour une adéquation enseignement-formation-compétence-métier-emploi.

II. Cibles et bénéficiaires du projet

Les étudiants, les élèves, les employés, les personnes « sans – emplois », en quête de formation à un ou des métiers pour augmenter sensiblement leur chance d’employabilité. Toutes les personnes (des 2 sexes) désirant emprunter avec succès la voie de l’auto – employabilité ; constituent la cible et les bénéficiaires du projet.

III. Développement

Le mentorat est un mode d’apprentissage qui consiste à soutenir une personne, un apprenant à diverses étapes de son cheminement professionnel par exemple pendant son stage obligatoire en entreprise, dans une Organisation quelconque. Le mentor dans ses attributs se met à l’écoute attentive de l’apprenant, lui stipule par la méthode expérientielle les clés de résolution de ses imperfections. Par son accompagnement il brise l’isolement du stagiaire apprenant et facilite son intégration naturelle dans l’environnement professionnel.

Il s’agira pour le CIAPEES de trouver au Burkina et, par extension à l’International des Institutions, des Organisations, des Entreprises, des Patrons, des Grands Cadres à devenir des partenaires actifs pour la sollicitation.

Les différents étapes sont nécessaire pour sa mise en œuvre il s’agit :

a. Par ordre de priorité, l’entame de la recherche des acteurs sus cités peut se schématiser comme suit :

      • Les Entreprises commerciales que sont les Filiales des grands Groupes, Bureaux d’études & Cabinets prives etc.) les Banques, les Assurances.
      • Les Organisations dont les ONG, Associations, Groupement d’Intérêts Économiques, les Fondations.
      • Les Institutionnels dont les Organisation Internationaux, les Ambassades, Les Consuls Honoraires, L’Assistance Technique, etc.
      • Les Individuels: Les Opérateurs  Économiques en qualité de Grands Patrons, Les Leaders d’opinion, Les Autodidactes Patrons et les Promoteurs divers.

b. Prise en charge:

Par l’entremise d’accords de partenariats, l’entreprise ou le partenaire physique d’accueil s’engage à adopter le stagiaire comme un des seins au sein de ses effectifs.

Cette adoption se fait sur la base d’un programme de stage assorti d’objectifs quantitatifs et qualitatifs axés sur la finalité de conduire l’apprenant à fabriquer un produit ou à s’approprier d’un service vendable.

c. Le Résultat de la collaboration proposée ou les outils d’un nouveau mode de fonctionnement :

      • La mise en place d’un 1er référentiel dit « Contrat de stage Ecole – Entreprise (CIAPEES) » qui stipule une feuille de route assortie d’objectifs qualitatifs et quantitatifs relatifs au caractère professionnel et pratique de leur apprentissage.
      • Le statut du « stagiaire – apprenant » comme le 2ème référentiel stipulant des devoirs et des ententes de bonnes collaborations entre les parties de sorte à rendre quasi obligatoire l’atteinte des objectifs sus consignés.
      • La désignation d’un Tuteur de suivi et d’encadrement sur les instructions du Mentor au cas où celui – ci n’est pas disponible selon ses occupations et responsabilités.
      • L’encadrement et l’accompagnement de l’apprenant pour sa réussite professionnelle et/ou entrepreneuriale.
      • Cette collaboration pourrait donner naissance à un modèle nouveau d’inter – action institutionnelle Ecole – Entreprise.

Cela engendre les avantages suivants pour le Ciapees :

      • Soutien matériel et financier
      • Renforcement des capacités pratiques des apprenants
      • Recyclage continu des travailleurs
      • Reconversion des sans emplois

Les mentorés sont des personnes qui désirent progresser dans leurs pratiques professionnel, ce programme sert bien cette finalité.

Ils profitent en effet de l’expérience des mentors pour développer d’autres compétences et des habiletés managériales. Pour leur part, les mentors réaffirment leurs connaissances et reçoivent une rétro action concernant leurs conditions.

Ils retirent une gratification de la reconnaissance de leurs collègues et de l’organisation. Pour l’organisation le mentorat permet  de mettre en place une structure visant à s’ajuster aux nouvelles tendances technologiques et organisationnelles.

Aussi, le programme s’avère un outil important pour créer de nouveaux réseaux sociaux en facilitant l’échange des savoirs organisationnels.

Enfin, le mentor constitue une personne de référence pour le mentoré, une épaule une oreille.

IV. Conclusion

Le système de mentorat constitue une des solutions pour faire face aux problèmes de chômage et bouster le niveau d’entreprenariat des jeunes vu ses nombreux avantages tant pour le mentor et le mentoré. Pour un centre de formation comme le CIAPEES, il favorise l’employabilité et la compétence de ses apprenants en entreprise.

Fermer le menu